Accept

14 Octobre 2014 – Hier c’était un concert plein d’émotion que nous offrait Anathema au Metronum, mais ce soir on passe aux choses sérieuses et on se prépare à transpirer ! En effet, pour sa rentrée SPM Prod nous invite au Bikini pour voir la crème de la crème du heavy metal made in Germany : Accept.  Les fans du genre sont nombreux ce soir, venus de la région et d’ailleurs, heureux d’accueillir un groupe de heavy d’une telle envergure, ce qui est chose rare par ici. Quant à moi, j’attendais cette date avec impatience, marquée par leur prestation majestueuse durant le Hellfest 2013, pour moi l’un de meilleur show du festival ! 15h30, je m’en vais rejoindre les copains déjà postés devant la salle.

Il faudra patienter et attendre 19h30 pour que les portes s’ouvrent et c’est vers 20h que le premier groupe se met en place. Il s’agit de Damnation Day originaire d’Australie, leur musique est un curieux mélange de power métal, de mélodique et de quelques touches de thrash. Inconnue au bataillon, la formation a réalisé un seul et unique album Invisible The Dead sorti en 2013. Sur scène il n’y a vraiment rien de mirobolant, le guitariste Jon King et le bassiste Luke Vinken resteront prostrés pendant tout le set. Seul le chanteur Mark Kennedy mettra du cœur à l’ouvrage, tentant de chauffer le public. On peut quand même admettre qu’il a une superbe voix et heureusement, parce que côté guitare ce n’est vraiment pas ça. Un guitariste ça suffit ! Son jumeaux, Dean, assurera la batterie durant la petite demie heure qui leur est consacrée. Ils auront juste le temps de présenter 6 titres dont Invisible The Dead, I Am et Reaper, une musique énergique jouée par des musiciens quelque peu endormis c’est dommage surtout avec une voix pareille.  Une chose est sûre, Accept ne prend pas le risque de se faire de l’ombre.

Une trentaine de minutes sera nécessaire pour préparer la scène, un décor travaillé pour en mettre plein la vue : mur d’amplis, batterie en hauteur et spots à gogo. Accept a connu de nombreuses perturbations et nous aurions pu penser que le départ du chanteur et membre fondateur Udo Dirkschneider en 87 aurait pu tout compromettre. Que nenni ! Cela fait presque 40 ans que le charismatique guitariste Wolf Hoffmann et le bassiste Peter Baltes tiennent bon. Depuis 2009 la formation est plus que solide avec Mark Tornillo qui assure le chant d’une main de maître, Herman Frank est à la guitare et Stefan Schwarzmann à la batterie. L’album Blind Rage est leur dernier bijou succédant aux deux très bons Stalingrad et Blood Of The Nation.
C’est à 21h que la salle est de nouveau plongée dans la pénombre réclamant le groupe avec ferveur. Et boum ! Accept fait une entrée du tonnerre sur un nouveau morceau, Stampede, littéralement débandade et c’est peu de le dire ! Ca saute autant sur scène que dans le pit. La température monte d’un cran avec Stalingrad et Hellfire. Le sourire aux lèvres les membres du groupe sont en grande forme et vont nous le faire savoir, sauf Herman qui sera presque invisible ce soir. Les allemands vont nous offrir la quasi intégralité du dernier opus panachée à tous les tubes qui ont fait le succès d’Accept. Le son est parfait, les lumières sont calées au millimètre et le jeu de scène du trio infernal est détonant, ils assurent leur rôle de musiciens mais aussi celui de showmen posant pour les photographes d’un air amusé. Stefan est un peu caché derrière sa batterie, certes, mais il met du cœur à l’ouvrage et son sourire semble être la preuve de son contentement. Wolf est un guitariste talentueux qui gère divinement bien son statut de leader, il investit le plancher du Bikini brandissant fièrement ses bébés, ses guitares customisées. La complicité entre les trois acolytes est certaine et partagée avec les spectateurs qui sont exaltés par cette folle ambiance. Moi-même je saute partout, et remue la tête à m’en briser les cervicales, trop contente de les revoir ici à la maison, dans ce joyau qu’est le Bikini. Nous aurons le plaisir de chanter en cœur sur les illustres London Leatherboys, Restless and Wild et Princess of the Dawn. Messieurs Hoffman et Baltes feront un duel époustouflant durant No Shelter, une perle musicale. Enfin le groupe jouera Fast As A Shark avant de s’éclipser dans les loges, et oui après une suite ininterrompue de  18 titres il est peut-être temps de reprendre son souffle et s’hydrater un peu. On pourrait se demander s’ils ne sont pas des demis dieux tant leur performance est impressionnante de par leur prouesse technique et leur endurance.  Accept revient sous les acclamation de son fervent public pour nous interpréter le très attendu Metal Heart suivie de Teutonic Terror et d’un final majestueux sur Balls to the Wall. L’excellent Mark Tornillo n’a rien à envier à Udo, sa voix est quasi identique et il fait preuve d’une incroyable résistance pour chanter sans faille pendant presque 2 heures non-stop. Chapeau !

Ce concert était tout simplement magistral, jouissif, intense, un pur moment de Whaouuuuuuuuu où on en prend plein les oreilles mais aussi plein la vue ! Les 21 morceaux sont passés à une vitesse phénoménale. Un immense merci à SPM Prod de nous avoir organisé un concert de heavy au top du top ! Attention maintenant la barre est haute !

Auteur : Fanny Dudognon

Photographe : Antony Chardon

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009