On a eu droit à un retour très attendu en ce mardi soir à la Place Bell de Laval! Après presque 15 ans sans nous visiter, A Perfect Circle revient enfin nous faire planer avec son rock alternatif atmosphérique à souhait. Dans le cadre de cette tournée, le groupe The Beta Machine, projet de deux membres live de A Perfect Circle, avait la lourd tâche de réchauffer la salle qui était loin d’être pleine.

The Beta Machine : Harmonies vocales sur musique monocorde

Le groupe californien The Beta Machine est monté sur scène devant une salle pas très remplie mais j’étais tout de même curieux d’entendre ce qu’ils avaient à offrir. Projet musical de Matt McJunkins et de Jeff Friedl, musiciens live de A Perfect Circle, c’était donc assez naturel de les voir en première partie de ces derniers. Allant dans un style rock electro où la basse règne, allaits-ils réussir à gagner un public plus rock? Malgré un son assez bon, j’ai trouvé leurs compositions très répétitives et l’utilisation d’un unique son de clavier n’a vraiment pas aidé. Par contre, la voix très feutrée de Claire Acey doublée de celle de Matt McJunkins étaient très agréables à l’oreille. La seule pièce que j’ai vraiment apprécié est The End qui avait vraiment de la gueule en live. Somme toute, The Beta Machine ont offert une prestation correcte mais qui n’a pas semblé accrocher la foule.

_______________________________________________________________________________________________________________________________

A Perfect Circle : Aérien, mélancolique, parfait!

C’est avec un grand voile projetant leurs ombres que les musiciens de A Perfect Circle ont entamé la pièce The Package sous les cris de la foule. La Place Bell était loin d’être pleine, mais l’énergie des gens présents compensait amplement pour les places vides! Le groupe s’est perdu dans la très courte discographie pour nous concocter un setlist ambiant mais qui a également su nous rentrer dedans solidement. Maynard James Keenan, comme à son habitude, était caché dans l’ombre au milieu de la scène sur une des trois plateformes présentes. Certains n’aiment pas ce genre d’attitude en spectacle, mais sa performance vocale et celle de Billy Howerdel étaient impeccables!

Niveau visuel, c’était également très réussi! Un éclairage efficace qui fittait parfaitement avec les artifices présents sur la scène, qui donnait un effet glauque qui se mariait très bien avec l’ambiance dégagée par leur musique. Ils ont interprété plusieurs classiques du groupe comme The Hollow, The Noose, Magdalena et Imagine, leur fameuse reprise de John Lennon. Ce genre de musique nécessite un excellent son pour atteindre son plein potentiel et c’est exactement ce à quoi on a eu droit! La setlist du groupe comportait également plusieurs surprises dont l’interprétation de quatre nouvelles chansons à paraître sur le nouvel album dont la sortie est prévue en avril dont leur plus récent extrait The Doomed, qui a été pour moi le moment fort de la soirée. Par contre, j’ai été un peu perplexe quant à leur chanson Hourglass qui s’éloigne beaucoup du son auquel nous sommes habitués et qui sonnait même très pop. La seule déception de la soirée dans mon cas a été l’absence de la pièce Judith, tirée de leur premier album, et qui est pourtant très populaire auprès des fans. C’est avec la nouvelle pièce Feathers que le groupe nous a laissé, nous faisant grandement anticiper la sortie du nouvel album!

A Perfect Circle a offert un excellent spectacle qui était définitivement à la hauteur de l’attente interminable que les fans ont dû subir pour enfin les revoir. En espérant que cela ne prendra pas un autre quinze ans avant qu’ils décident de fouler les planches. Mais avec un nouvel opus sur la table, on peut sûrement s’attendre à un retour très rapide!

Setlist : The Package, The Hollow, The Noose, Weak And Powerless, Rose, Imagine (John Lennon Cover), By And Down, Thomas, (What So Funny ‘Bout) Peace, Love And Understanding (Brinsley Schwarz Cover), Orestes, Vanishing, Magdalena, A Stranger, 3 Libras (All Main Course Mix), Hourglass, Counting Bodies Like Sheeps To The Rythmn Of The War Drums, The Doomed, The Outsider, Feathers

Auteur : Maxime Pagé

Photographe: Paul Blondé

All content © 2017 Thorium Magazine - Interviews, News, Albums, Concours, Live reports et photos de concerts sur Toulouse et Montréal depuis 2009